Une première au Maroc : l’école d’Art Gnaoui

Dans le cadre du fantastique impact local et national de la musique gnaoua et l’importance dont elle jouit ces dernières années, tout particulièrement à Essaouira, la création d’une Ecole d’Art Gnaoui, s’imposait.
C’est désormais acquis. Le projet de la création de cette école vient de faire l’objet d’une convention officielle signée, lundi après midi, à l’occasion de la 47 ème édition du Festival des jeunes Talents Gnaoua. Les partenaires de cette convention sont la province d’Essaouira, la Fondation Essaouira Mogador, la Commune Urbaine, l’association Tyour Gnaoua et la délégation provinciale de la Culture. Dans le contexte de la clôture du Festival des Jeunes Talents Gnaouis, ce projet vient terminer en beauté cette manifestation dédiée à la jeunesse et la préservation de la musique gnaoua. Une manifestation qui assure incontestablement la bonne relève gnaoua.

guenbri

Ecole d'Art Gnaoui au Maroc


Le projet de création d’une Ecole locale du patrimoine d’Art Gnaoua, s’inscrit également dans la dynamique de l’INDH, à travers sa participation au développement des activités culturelles, sociales et sportives. L’école a pour objectif la création d’une mémoire de la confrérie des gnaoua afin de préserver l’héritage oral transmis de génération en génération en constituant un fond de documentation (textes, photos, répertoire des chants, enregistrement vidéo et audio, études sur la confrérie …). L’objectif également est la participation à une bonne promotion de la musique gnaoua et principalement de la formation des jeunes talents devant bénéficier du savoir faire des grands maâlem en activité à Essaouira ou dans les autres villes du pays.

D’une durée de cinq ans, la convention signée entre les cinq partenaires prend date dès sa signature. C’est l’association Tyour Gnaoua, dirigée par le grand maâlem souiri Abdeslam Alikane, directeur artistique du festival Gnaoua (chargé de la musique gnaoua), qui va être chargée de la mise en place de cette école et de sa gestion, dans une coordination totale avec les différents partenaires signataires. A sujet, la contribution de l’INDH est de 235 000 DH, le Conseil Communal participa avec une subvention annuelle de 100 000 DH et met à la disposition de l’association Tyour Gnaoua un pavillon dans le conservatoire de musique d’Essaouira. L’Association Essaouira Mogador participe avec une subvention annuelle de 50 000 DH. La délégation provinciale de la Culture se charge de l’encadrement technique du projet.

Inutile de préciser que dès l’annonce de la création du projet d’une Ecole d’Art Gnaoua, la satisfaction fut générale. Non seulement cette école va permettre d’assurer une grande visibilité de ce patrimoine mais surtout elle va permettre une importante valorisation de cette musique et participer à sa préservation tant dans le fond que dans le forme. La dynamique créée par le festival Gnaoua et Musique du Monde et celle du festival des Jeunes Talents Gnaoua, trouvent là leur cheminement naturel. Il est à savoir que le manque à gagner, artistique, est énorme, causé principalement par l’inexistence d’une structure locale qui archive, organise, diffuse et met en valeur l’énorme quantité de productions relatives à la musique gnaoua, lors de ces deux festivals et hors ces festivals.

La création d’une Ecole d’Art Gnaoua tombe à point nommée et servira merveilleusement la cause de la préservation de la musique gnaoua. Celle école sera la première du genre au Maroc. Une fois mise en place et une fois les structures rodées, l’école va sûrement connaître un grand impact immédiat à l’échelon local et national et finira dans les proches années à venir de se transformer en un grand Institut de l’Art Gnaoua. Essaouira, une fois encore, se distingue par sa persévérance, par ses hommes, par la perspicacité de sa vision de développement économique et touristique à travers la créneau de la Culture, et démontre, s’il en est besoin, que malgré des moyens limités, il est possible de faire des merveilles, lorsque la bonne volonté, l’objectif noble y sont.

L’opinion

24 août 2007

Un Commentaire concernant “Une première au Maroc : l’école d’Art Gnaoui”

  1. soumare dit :

    slt.je viens détre parfumé de léxistance de votre école de foot.alors k moi osi g une école de foot au sénégal a richard toll précise.je souhaiterai jumeler avek vous.

    View Comment
 

Laisser un avis ou un commentaire

Partager cet article MaghrebInfo

S'inscrire à la newsletter MaghrebInfo

Abonnez-vous à MaghrebInfo et recevez dans votre boite les dernières mises à jour du site, Entrer votre Email:

Ne pas oublier de confirmer votre inscription en cliquant sur le lien reçu par email