Tunisie : IBM remporte un grand projet TIC

IBM Tunisie vient de signer un grand projet avec Tunisie Télécom pour une valeur de 2,8 millions DT pour la fourniture de produits logiciels Lotus et Web sphère et surtout pour du développement et du service et ce afin de mettre en place le portail de Tunisie Télécom et son intranet.

Sachant que TT a procédé à une consultation internationale restreinte pour trois entreprises internationale à savoir IBM, Oracle Dubaï et Micsroft Tunisie, tout en écartant les SSII et les intégrateurs locaux tunisiens.

Pour rappel, le cahier des charges était rédigé en anglais et ce du fait que Le Directeur des Systèmes d’Information est anglophone. Ce dernier, consultant auprès de Emirates International Télécommunications LLC et ancien de Jordan Télécom, a essayé de calquer le même système d’information mis en place chez Jordan Télécom, sur des technologies IBM et Microsoft.

Il faut noter que la stratégie de TT, qui demeure une entreprise nationale et partiellement privée, opère encore par les procédures des marchés publics et a toujours lancé ces acquisitions sur le marché tunisien à l’exception de 3 opérations, le schéma directeur confié à Accentuer, le portail confié à IBM et la convention signée de grés à grés avec Microsoft.

Tunisie Télécom devrait chercher, en tant qu’opérateur historique et national, à s’appuyer sur les SSII locales et les compétences tunisiennes, surtout que l’expérience et l’historique du marché tunisien dans le domaine des TIC milite pour l’existence de compétences locales, ce qui n’est pas peut être le cas en d’autres marchés qui ont fait un choix différents, comme celui de la Jordanie.

D’ailleurs, Tunisie Télécom, en boite dynamique, a lancé une grande opération pour le recrutement de compétences tunisiennes en TIC, travaillant en Tunisie ou opérant à l’international, et ce pour renforcer son staff et pour, éventuellement, remplacer les experts et les consultants actuellement en place.

Ceux-derniers, malgré leur expertise reconnue, souffrent de 2 handicaps majeurs, l’absence de maîtrise de la langue française comme outil de travail en Tunisie et leur tarifs trop élevés, dépassant les 15.000 DT par mois.

Par cette annonce, Tunisie Télécom entame une novelle stratégie, en suivant de ce point de vue, sa concurrente privée, qui s’appuie dans le domaine TIC, exclusivement, sur des compétences locales tunisiennes, qui ont démontré leur expertise et leur savoir faire, en laissant de coté le complexe de l’étranger.

TunisieAffaires

Laisser un commentaire à propos de l'article- Merci de noter que ce n'est pas un site où mettre vos CV et informations personnelles.