Thierry Henry avait-t-il accepté un cadeau empoisonné à Monaco ?

Les difficultés que rencontre Thierry Henry depuis son arrivée sur le banc de Monaco amènent à s’interroger sur la pertinence de ce choix pour démarrer sa carrière d’entraîneur.

Et si Thierry Henry avait accepté un cadeau empoisonné ? Et si les dirigeants du Rocher n’avaient pas choisi le bon « pompier » ? Et si, et si, et si… Un peu plus d’un mois après son arrivée « en sauveur » (le 13 octobre) dans son club formateur en déroute (18e à l’époque, il est actuellement 19e de L 1), Thierry Henry, l’ancien grand joueur devenu entraîneur néophyte, est au centre de toutes les attentions, et de mille et une questions sur sa présence à bord du bateau ivre…

« Si vous me demandez si, malgré les difficultés actuelles, Thierry a bien fait de choisir Monaco, je réponds oui », décrète sans le moindre doute Jean Petit, ancien international de l’AS Monaco, devenu entraîneur adjoint historique du club (d’Arsène Wenger à Claudio Ranieri). D’abord, parce que c’est un club qu’il connaît depuis l’âge de dix-sept ans (1). Ici, Thierry est chez lui. Et aussi parce que Monaco reste un excellent club tremplin, idéal pour se faire la main. Ce n’est pas un hasard si Arsène (Wenger), Claude (Puel) et Didier (Deschamps), que j’ai eu le bonheur d’encadrer, ont tous commencé ici (2). »

www.lequipe.fr

24 novembre 2018

Laisser un avis ou un commentaire

Partager cet article MaghrebInfo

S'inscrire à la newsletter MaghrebInfo

Abonnez-vous à MaghrebInfo et recevez dans votre boite les dernières mises à jour du site, Entrer votre Email:

Ne pas oublier de confirmer votre inscription en cliquant sur le lien reçu par email