Maroc/drogue • Arrestation d’un gros bonnet français du grand banditisme

Il est français, il s’appelle Patrick Laurent, gros bonnet du grand banditisme reconverti dans le trafic de stupéfiants et sous le coup d’un mandat d’arrêt. Patrick Laurent a été arrêté le 25 mars à Marrakech, dans le sud du Maroc, nous ont appris des sources proches du dossier.
Une demande d’extradition va être déposée prochainement auprès des autorités marocaines en vue de son rapatriement en France, a-t-on précisé de même source. Né en 1954 à Lyon, Patrick Laurent avait été condamné par défaut en 2001 à Aix en Provence, dans le sud de la France, à 10 ans d’emprisonnement pour association de malfaiteurs, trafic de stupéfiants et blanchiment, a-t-on indiqué. L’enquête qui a conduit à son arrestation a duré environ un an et a été marquée par une « coopération étroite » entre les services français et la police judiciaire marocaine, a-t-on ajouté. Selon cette source, Patrick Laurent a été interpellé à la terrasse d’un café du centre de Marrakech, une ville où il se rendait semble-t-il souvent. Il disposait d’ailleurs au Maroc d’un patrimoine immobilier « assez substantiel ». Les circonstances de son arrestation ont été musclées : il a tenté de prendre la fuite et les policiers marocains l’ont interpellé au terme d’une course poursuite. Patrick Laurent a dans un premier temps été conduit dans les locaux de la Brigade nationale de la police judiciaire marocaine (BNPJ) de Marrakech pour y être interrogé, a-t-on poursuivi de même source. Il aurait, depuis, été transféré à Casablanca. Patrick Laurent se trouvait au Maroc sous une fausse identité et est donc sous le coup d’une procédure de faux et usage de faux dans ce pays.

D’Après AFP

Laisser un commentaire à propos de l'article- Merci de noter que ce n'est pas un site où mettre vos CV et informations personnelles.