Lettre ouverte Mohammed Nouri : Bonjour. Vérité réelle de derbe sultan …

Comment on Maroc: terroriste neutralisé à Rabat après 13 heures de négociation by Nouri.

Lettre ouverte

Mohammed Nouri : Bonjour. Vérité réelle de derbe sultan est une vrai et pure histoire d’un réseau de la résistance marocaine son nom est <<<><fondée par un jeune de 18 ans en 1954 pour combattre les colons qui avaient exilé leur père spirituel le sultan sidi Mohamed ben Youssef. L'amour propre digne et fidèle des enfants de derbe spagnol ,l'axe de derbe sultan , voisin du palais royal de houbous à Casablanca et l'appui du Tout Puissant Miséricordieux qui avait bénit cet acte sacré jusqu'à la victoire , retour du Roi à son trône et l’indépendance du Royaume. Malheureusement la joie et le bonheur de ce triomphe n'avait pas duré plus de 4 mois pour les 7 membres de <> OUI mes chers amis le pire cauchemar, nous avions échappé 2 fois à la mort la première à la boucherie des jours ambigus en 56 et la condamnation de la mort quand nous étions jetés dans le couloir de la mort dans la maison centrale de Kenitra accusés en tant qu’une bande de criminels dangereux armés et jugés par un tribunal militaire au cœur du palais royal à Rabat. Sans parler des tortures par ces mercenaires au commissariat de derbe baladya . chers amis, croyez moi j’ai 81 ans rien ne me sépare de ma tombe et je continus à combattre cette injustice jusqu’au dernière de mes souffles . NOUS DEMANDONS A SA MAJESTÉ SIDI MOHAMED BELHASSANE ROI DU MAROC DIEU LE GLORIFIE, LE PROTÈGE ET LE GUIDE DANS TOUS SES ACTIVITÉS. RIEN QUE NOTRE RECONNAISSANCE ET NOTRE EXISTENCE DANS LE RANG DE LA RÉSISTANCE MAROCAINE ET NON COMME BANDE DE CRIMINELS AVANT DE QUITTER CE MONDE §§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Recent Comments by Nouri

Maroc • Lancement du programme “Archives, Histoire et Mémoire”
<<<>>>>> BONJOUR//Dans ma jeunesse à 18 ans J’ avais vécu des aventures des grands personnes .Avoir créé une organisation secrète de 16 résistants pour <>et la dirigé pour lutter et combattre les colons qui avaient exilé notre père spiritual le Roi légitime Sidi Mohamed ben Youssef qui soit logé au paradis et notre indépendance. Oui vous voyez ces 5 personne ; à droite se sont les 5 échappés des boucheries des jours ambigus en 1956 commises par des mercenaires engagé par un parti politique ; à droite c’est Hadj Amar à son coté fakir Brahim au milieu Mohammed Nouri, en bas à droite c’est Soufi Brahim et le dernier feu Boufarik Mohamed. Je suis Nouri né le 01-01-1936 au derbe sultan à Casablanca, je suis retraité après 39 ans de service à la poste. Pour combattre et de prendre une bataille contre les colons et leur gouvernement, leurs polices, les soldats légionnaires, les sénégalais et les zayanis engagés par les colons, leur bureau de DST, l’anti terroriste, les traitres et les mouchards c’était notre pire cauchemar et grâce au TOUT PUISSAN nous étions à la hauteur jusqu’à la victoire. Ce fleuve de sang des martyrs était coulé 4 fois à Casablanca : C’était un lundi et mardi 07-et 8-avril 1947 les boucheries contre les habitants de Benmsik, derb Elkabir ainsi que des rue de derb sultan ,ces victimes sans armes sans défense hommes femmes vieux et veilles jeunes et des bébés même les animaux n’avait échappés à des balles perdues .Puis le 5 décembre 1952, l’assassinat du leader Ferhat Hachat, Le Roi et les citadins de la ville de Casablanca avaient partagé ce deuil avec nos frères Tunisiens .Le dimanche et le lundi 7 et 8 décembre 1952 une émeute plus grande pour protester contre les colons ? Une heure de marche tout va bien si ce n’est pas la provocation des soldats qui avaient commencés à tirer sur les manifestants ! Et c’est le bas qui devient le haut pour que le fleuve soit remplit de sang des martyrs. La troisième fois c’est une marche pacifique les participants réclament le retour du roi de l’exile<>une marche bien organisée guidé par un membre de notre organisation Soufi Abdeslam .Et c’est encore la provocation, le sang coule encore des centaines de martyrs !!Dites moi s.v.p tout ce sang qui avait coulé et sans parler d es victimes assassinés par les amis d’AVIVALE et ses voyous d’assassins de la présence Française, les condamnés à mort sans jugement, ceux qui étaient jugés, les notables, des avocats et même des Français qui étaient pour notre cause .Tout ça était bien le prix de notre liberté ?


Algérie: Le président Bouteflika signe la Loi de finances 2014
LETTRE OUVERTE
***************************
Une vérité revit après 57 ans d’enterrement . *********************************************** Monsieur le président du haut commissariat de la résistance marocaine et l’armé de la libération
Rabat Monsieur le président : Aux noms des martyrs et les survivants des boucheries sauvages des jours ambigus en 1956 dont les victimes étaient les chefs et les membres des 2 organisations <>qui avaient prêtés serment pour combattre les occupants de notre chère patrie et le retour de l’exile de notre cher père spirituel bien aimé le sultan Mohamed ben Youssef Dieu le loge dans ses vastes paradis. Nous avions participé à la révolution du roi et du peuple du début à la fin avec des armes à feu, des bombes de fabrication locale, des grenades, des avertissements avec des tracts de menace .C’était dans un silence absolu, le secret total et non en lançant des pierres. Après la victoire, le retour du roi à son trône, la liberté du royaume et la création du premier gouvernement marocain, nous étions accusés à tort comme bande de criminels armés et dangereux contre le pouvoir et le trône,2 jour après le piège du barrage d’aine sebaa et l’assassinat des 4 martyrs Abdallah Elhadaoui ,son oncle Sammi Laarbi,Mostafa Ben Moussa et Mohamed Elbakali .Les responsables étaient les criminels nommés <>créé en 56 pour nous exterminer. Nous étions arrêtés par les bourreaux du commissariat du 7 éme arrondissement du derbe elbaladia, torturés d’une façon barbare, nombreux victime kidnappés étaient morts et disparus par ces mercenaires sans pitié. Pendant nos transferts des 3 prisons, Casablanca, Kenitra et Rabat et les séjours dans des cachots le fondateur de avait rédigé dans son journal tous les événements de 1947-52-53-54-55 et les boucheries des jours ambigus en 56. Nous étions jugés par un tribunal militaire dans le palais royal, sans aucune preuve ni témoignage d’aucun crime, nous étions reconnus pour des vrais fédayines libérateurs du royaume, innocentés et libérés par un ordre obéissant et autoritaire du Roi Mohamed 5 : voir dossier 2002/56. Grace au tout Puissant, nous avions traduit notre agenda à un manuscrit de 132 pages et 32 actes. Tous nos remerciements à la maison Edilivre.com en France qui avait publié notre livre gratuit sous le titre <>


CNDH au Maroc • El Yazami président et Sebbar secrétaire général
++++++++++ LES BOURREAUX DES JOURS AMBIGUS EN 1956+++++++ ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++ Une vrai histoire vrai et réelle. Il s’agit des survivants des boucheries commises contre les héros de l’indépendance du Maroc en 1956 .Après quelques mois du retour du Roi Mohamed ben Youssef de l’exile et la libération du pays un comité exécutif du parti politique unique et autoritaire crée une bande de mercenaires <> pour exterminer les chefs et les membres des deux organisations secrètes <<> pour s’emparer de tous leurs activités, accessoires et leurs travaux au moment de la révolution du Roi et le peuple contre le colonialisme. Leurs cibles étaient les résistants mineurs de 19 et 20 ans .Ils emploient les assassinats, les kidnappings, les disparitions, les arrestations ,les tortures barbares au commissariat du 7 ème arrondissement du derbe Baladia.Les survivants transférés de prison en prison Casa-Kenitra-Rabat Laalou .Six mois après c’était le jugement au tribunal militaire à huit clos au palais royal à Rabat ,sans témoignages ni preuve de l’accusation <>DIEU MERCI la vérité s’est dévoilée que ces organisations étaient des résistants libérateurs du royaume et non des criminels contre le régime et le trône .INNOCENTS ils étaient libérés par ordre obéissant et autoritaire du sultan Mohamed cinq .Ces événements était écrit par ZIKILA dans un journal de l’organisation<<>>resté en confidentialité par des raisons forcés depuis 1956 . En 2007cet agenda était traduit à un manuscrit de 140 pages et 32 chapitres. Pour connaitre cette vérité demandez ce livre chez les Editions Edilivre<<<publication@edilivres.com 175 boulevard Anatole 93200 Paris saint Denis en France


Maroc • Lancement du programme “Archives, Histoire et Mémoire”
UNE INFORMATION OU UNE DECLARATION
******************************************
Bonjour à vous toutes et tous et merci de vos amabilités et compréhensions. Nous sommes des anciens membres sacrifiants d’une ex organisation secrète<> d’un parti de la résistance marocaine crée en 1954 pour combattre le colonialisme qui avait exilé notre père spirituel S.M le sultan Mohamed ben Youssef que le bon DIEU l’habite dans ses vastes paradis ainsi la liberté du royaume du Maroc .Nous avions gardé un secret d’une grande souffrance très douloureuse ,dure et pénible alors que nous étions que des mineurs sans les 21 ans.En1956 après le retour du sultan Mohamed cinq à son trône, la liberté du royaume et la création du premier gouvernement, nous étions récompensés avec un mépris et une haine cicatrisée par des tortures qui nous hantaient durant toutes notre existence , nous étions victimes des bourreaux du commissariat du 7eme arrondissement au derb Elbaladia à la nouvelle midina..C‘était plus atroce et plus dure et pénible qui avait dépassé les tortures de la gestapo nazi en Allemagne en 1945. Nous étions les premières victimes opprimées du premier gouvernement marocain. Nous les membres de<> et nos camardes de l’organisation <>nous étions les cibles des kidnappings, des assassinats, des disparussions, des arrestations à tord et des emprisonnements sans condamnations ni jugement. Des transferts de prison en prison ; Casablanca ; Kenitra et Rabat .C’était l’ordre d’un comité exécutif d’un parti politique unique et autoritaire en 1956 rien que pour s’emparer du pouvoir. Le jour ou S.M feu roi Hassan deux que Dieu le loge dans ses vaste paradis, avait ordonné l’ouverture du bureau du droit de l’ homme , nous avions cru qu’une fenêtre d’espoir est ouverte pour nous demandions une justice ; aussi c’était la grande joie et le grand jours quand sa majesté le roi sidi Mohamed six que le bon Dieux l’assiste et le glorifié , avait annoncé la création du bureau de l’instance équité et réconciliation . Nous avions imaginé que nos dossiers déposés en 2004/2005 seront pris en consécration puis que nos sommes des sacrifiants pour l’indépendance dans un pays de liberté, de transparence et de justice. Presque 54 ans de silence, d’attente et des isétations que le journal confidentiel de notre organisation « monadamat abnaa Mohamed elkhamis » était fermé dans un terroir en attendant sa sortie pour voir la lumière. En 2007 nous l’avions transformé en un ouvrage de 32 chapitres et 165 pages, son titre est :<>>>événements Choc de 1947- 52-53-54-55-56 ou les jours ambigus. Nous avions présenté un exemplaire à un cadre administratif du bureau C.C.D.H à Rabat qui l’avait confisqué sans aucune raison c’est pourquoi nous avions lancé des appels de secours à tous les défendeurs et les observateurs qui défendent le droit des hommes torturés et opprimés pour pouvoir obtenir justice. émail


28 mars 2017