Maroc :Photo d’une fillette ressemblant à Madeleine McCann confiée à Interpol

La police espagnole a confié à Interpol la photographie d’une fillette ressemblant à Madeleine McCann, cette petite Britannique disparue cet été au Portugal. Le cliché, pris récemment par deux touristes espagnols au Maroc, est “cours d’analyse”, a indiqué mercredi un porte-parole de l’ambassade de Grande-Bretagne à Rabat.

maddy1.jpg

Les auteurs de cette photo, un couple originaire d’Albacete, en Espagne, ont fait ce cliché en août, tandis qu’ils passaient des vacances au Maroc, selon l’agence de presse Europa News. La photo a été envoyée par e-mail à la police locale, qui l’a à son tour transmise à Interpol.

La police espagnole n’a pas pu être jointe dans l’immédiat. Plusieurs signalements de la petite “Maddie” se sont soldés par un échec depuis sa disparition.

“Pour ce que nous en savons, la photo a été transmise aux autorités compétentes et est en cours d’analyse”, a confirmé Adrian Chapman, porte-parole de l’ambassade britannique au Maroc.

Le cliché, publié mardi sur les sites Internet de plusieurs journaux espagnols, montre un groupe de personnes marchant le long d’une route. L’une d’elles, une femme vêtue à la marocaine, porte un enfant blond sur son dos.

Selon Europa Press, la photo a été prise sur une route près de Tanger, ville du nord du Maroc qui relie l’Espagne via le détroit de Gibraltar.

“Cela n’est pas à négliger”, a commenté Clarence Mitchell, porte-parole du couple McCann. Selon lui, les parents de “Maddie” sont tenus informés et attendent les résultats de l’enquête de police. Il a cependant ajouté que la famille de la fillette a “depuis longtemps décidé de ne pas commenter ce type d’informations qui se sont toutes révélées fausses”.

Madeleine, quatre ans, a disparu le 3 mai dernier. Les parents avaient laissé la fillette en compagnie de ses frère et soeur, des jumeaux âgés de deux ans, seuls dans leur chambre d’hôtel, pour se rendre dans un restaurant à l’intérieur du complexe hôtelier à Praia da Luz, dans la région de l’Algarve (sud du Portugal).

Les parents de Maddie ont été déclarés suspects après l’annonce de la découverte de l’ADN de Madeleine sur des traces retrouvées dans une voiture louée par les parents, plus de trois semaines après sa disparition. Mais le chef de la police portugaise, Alipio Ribeiro, a ensuite déclaré que les analyses pratiquées sur ces traces n’étaient pas concluantes

Laisser un commentaire à propos de l'article- Merci de noter que ce n'est pas un site où mettre vos CV et informations personnelles.