Maroc : la filière agrume se réorganise après une campagne 2013-2014 mitigée

Au Maroc, le Crédit agricole rééchelonnera les dettes des producteurs d’agrumes. Cette mesure intervient au terme d’une campagne 2013-2014, qui, si elle a vu le royaume chérifien exporter 568 000 tonnes d’agrumes (soit 186 000 tonnes de plus que la campagne précédente), les a cependant vu aussi enregistrer une baisse de leurs recettes.

agrumes marocLa principale raison de cette contre-performance a été l’incapacité du marché russe, une des destinations privilégiées des agrumes marocaines, à absorber la production du royaume. En effet, ce marché qui consomme annuellement entre 100 000 et 120 000 tonnes d’agrumes marocaines a été inondé durant la dernière campagne par 200 000 tonnes. Cette situation a entraîné une chute des cours des agrumes qui a frappé de plein fouet les producteurs, qui vendaient leurs fruits en consignation.
Le site internet Medias24 indique que, suite à cette mésaventure, les différentes acteurs du secteur se sont mobilisés afin d’en tirer des leçons et éviter que la situation ne se reproduise. Au nombre des mesures adoptées, on retiendra une importance plus accrue de l’Établissement Autonome de Coordination et de Contrôle et des exportations (EACCE) dans l’organisation de la filière.
© Agence Ecofin

Laisser un commentaire à propos de l'article- Merci de noter que ce n'est pas un site où mettre vos CV et informations personnelles.