Maroc : Bilan final de l’ecroulement d’un immeuble

kenitradrame.jpg

16 morts et une trentaine de blessés c’est le bilan de l’effondrement de l’immeuble survenu mercredi à Kenitra, hier matin les équipes de recherche ont arrêté leurs recherches dans les décombres.

Les recherches se sont donc arrêtés sur le bilan de 16 morts et une trentaine de blessés, pour certains très gravement atteints, plus d’espoir donc de retrouver des survivants dans les décombres. Selon les témoignages une cinquantaine d’ouvriers étaient présents sur les lieus au moment de l’accident, des chiffres toutefois difficiles à recouper faute de liste précise. L’immeuble de deux étages en construction s’est soudainement écroulés mercredi matin laissant pour l’heure toutes les hypothèses ouvertes, le ministre de l’intérieur venu sur place a promis de fournir un cadre légal et répressif en matière de control et de sécurité des chantiers de construction, il a également promis de rechercher et de punir les responsables de cette tragédie, une enquête a été bien sur ouverte, défaut de construction, problèmes liés au terrain ou mauvaise exécution des travaux, la commission d’enquête a commencé ses recherches selon le directeur de l’urbanisme au ministère de l’habitat qui participe aux investigations, il pourrait s’agir de décoffrage très rapide de certains éléments de la construction, une partie du béton retrouvée dans les décombres était encore frais après le drame, selon cette même source l’effondrement est survenu alors que les ouvriers étaient entrain de couler une troisième dalle ; et pourtant relève le directeur de l’habitat, le chantier du ce centre commercial avait reçu 3 visites de commissions de control depuis son ouverture il y a 6 mois et les rapports d’inspection ne faisaient mention d’aucune anomalie.

Même si les accidents de construction sont rares, de nombreuses voix s’élèvent dans le milieu du bâtiment pour dénoncer le laxisme souvent observé lors des procédures de control, également la négligence ou encore la corruption ; quant à l’état général du bâtiment au Maroc, les chiffres parlent d’eux-mêmes, 20 % des bâtiments menacerait aujourd’hui de s’écrouler tandis que une construction sur deux nécessiterait d’être renforcer.

Laisser un commentaire à propos de l'article- Merci de noter que ce n'est pas un site où mettre vos CV et informations personnelles.