Manque cruel de logement en Algérie

La pénurie de logement menace en Algérie, les capacités de production nationale sont trop limitées. Le gouvernement algérien a pourtant accéléré la réalisation de logements avec la mise en place de trois grands plans quinquennaux depuis 2000.
Un programme colossal de construction a été lancé en Algérie, avec la promesse de construire plus de 2 millions de logements qu’ils soient sociaux, en location-vente ou en habitat rural. Et malgré des milliers de chantiers en cour dans les principales villes algériennes, la crise du logement continue. L’explosion démographique, l’exode rural et les catastrophes naturelles augmentent les besoins en logement en Algérie. Celles-ci sont estimées entre 200000 à 250000 unités par an. Problème ! Les capacités de production nationale ne sont que de 80000 logements selon le ministère algérien de l’habitat. Rappelons que pour le moment, 1,2 millions de logements avaient été promis pour le quinquennat 2010-2014. Or d’après les dernières informations de la presse, 693000 unités ont été réceptionnées pour le moment.

Crise de logement en Algérie

Crise de logement en Algérie

Il faut ajouter au manque cruel de logements en Algérie, la mauvaise qualité es immeubles construits à la va-vite. C’est en effet le constat qu’ont fait de nombreux habitants de la cité Kharouba près de Mostaganem à l’est d’Oran. Les bâtiments y datent d’à peine trois ans, mais ils sont déjà décrépis, écaillés, la maçonnerie négligée, les gouttières rafistolées, les finitions bâclées voir inexistantes … un cauchemar d’architecte vu d’extérieur même si à l’intérieur les appartements sont plutôt spacieux. A cela il faut ajouter des problèmes de raccordement aux réseaux d’eau potable et électrique. Ces problèmes ont conduit des associations et la Ligue algérienne des droits de l’homme à la poursuite du programme de logements sociaux, avec des contrôles plus sévères et une répartition plus démocratique.
Le 2 avril, le ministère algérien de l’habitat a annoncé la réalisation de 1,6 millions unités de logement, pour la période 2015-2019 avec un coût estimé à 56 milliards de dollars. Le ministère qui déplore aussi le travail des entreprises algériennes locales, il a ainsi déclaré vouloir confier les chantiers à des compagnies étrangères pour accélérer la construction du parc immobilier.

26 avril 2014

Laisser un avis ou un commentaire

Partager cet article MaghrebInfo

S'inscrire à la newsletter MaghrebInfo

Abonnez-vous à MaghrebInfo et recevez dans votre boite les dernières mises à jour du site, Entrer votre Email:

Ne pas oublier de confirmer votre inscription en cliquant sur le lien reçu par email