Les pyramides d’Egypte auraient été construites par des ouvriers et non par des esclaves

Construction des Pyramides d'Egypte

Construction des Pyramides d'Egypte

Les pyramides d’Egypte n’auraient pas été bâties par des esclaves mais par des ouvriers, c’est une thèse défendue notamment par le chef des antiquités égyptiennes et que viendrait accréditer la récente découverte d’une série de tombes à Gizeh.
Les mythiques pyramides d’Egypte auraient été construites dans la douleur certes, mais pas sous la contrainte. C’est du moins ce qu’affirment ceux qui accréditent la thèse selon la quelle les pyramides n’auraient pas été bâties par des esclaves, une récente découverte de tombe à Gizeh accréditerait cette thèse.
Cela fait 4500 ans qu’elles dominent de toute leur majesté le plateau de Gizeh, 4500 ans que le mystère est entier, comment les pyramides ont-elles été construites et par qui ?
Zahi Hawass, le patron des antiquités égyptiennes, en est donc convaincu, « ce ne sont pas des esclaves comme l’ont montré de nombreux films, mais bien des hommes lires qui ont transporté et assemblé les millions de tonnes de pierres des 3 pyramides ». Zahi Hawass en veut pour preuve la découverte de nouvelles tombes dans le village des artisans, un vaste ensemble funéraire et administratif datant de l’époque des pyramides, mis à jour depuis une quinzaine d’années au pied du plateau de Gizeh. Pour le célèbre égyptologue, la chose est donc entendue, « des esclaves n’auraient jamais pu avoir leur tombeaux près de celui du roi », martèle t-il. « Les hiéroglyphes, trouvés à l’intérieur des tombes, accréditent cette thèse », insiste Zahi Hawass, les ouvriers s’y présentant comme les amis de Kheops, le bâtisseur de la grande pyramide.
Aussi intéressante soit-elle, cette découverte ne laisse pourtant pas totalement le mystère des pyramides. Que quelques artisans ou contremaîtres aient obtenu le privilège d’être inhumés près de la dernière demeure du Pharaon, ne dit pas grand-chose sur le statut de millier d’ouvriers qui ont contribué à cette œuvre titanesque, on estime leur nombre à 10.000, rien que la pyramide de Kheops. Mais Zahi Hawass n’en démord pas, « tous participaient de leur plein gré à un grand projet national ».

Laisser un commentaire à propos de l'article- Merci de noter que ce n'est pas un site où mettre vos CV et informations personnelles.