Les marocains rapatriés de Libye

La Libye est désormais au bord du chaos, un pays qui appelle la communauté internationale à agir pour l’aider. Les milices armées s’y affrontent depuis plus d’un mois aux abords de l’aéroport de Tripoli. De nombreuses représentations diplomatiques sont fermées dans la capitale libyenne, leurs personnels évacués. Tripoli que fuient des milliers de familles libyennes ainsi que des centaines de travailleurs étrangers. Beaucoup d’entre eux tentent de traverser la frontière tunisienne notamment au poste de Ras Jedir. Une situation difficile qui poussent bon nombre de pays dans la région, à l’instar du Maroc, à mettre en place des mesures afin d’aider leurs ressortissants en Libye.

Les marocains en Libye n’ont pas attendu les derniers événements pour commencer à quitter la Libye. Depuis la révolution en 2011, 16000 ressortissants marocains ont été rapatriés, selon les chiffres officiels. La grande majorité d’entre eux a été aidée financièrement par l’Etat marocain. Globalement avant 2011, il y avait 100000 marocains résidant en Libye. Depuis, il n’en reste que près de 60000 (presque deux fois moins).
Fuir les violences en Libye est devenu récemment bien compliqué à cause des combats autour de l’aéroport de Tripoli. La solution pour beaucoup était de se rendre en Tunisie voisine. Une cellule de crise se trouve au niveau du poste frontière de Ras Jedir pour faciliter leur évacuation et vendre directement les billets d’avion. Pour s’adapter à la situation, la Royal Air Maroc (RAM) a d’ailleurs augmenté le nombre de ses vols et mis de plus grands appareils à disposition entre Tunis et Casablanca. Depuis quelques jours, 2500 marocains en Libye sont partis via la capitale tunisienne. Outre ceci, un numéro d’urgence d’appel à l’aide pour connaître la situation en Libye et les modalités pour pouvoir partir a été mis en place. A noter enfin que pour ceux qui ne peuvent pas payer leur voyage, un fonds existe désormais à disposition du consulat du Maroc à Tripoli.

Laisser un commentaire à propos de l'article- Merci de noter que ce n'est pas un site où mettre vos CV et informations personnelles.