Les fiançailles Choubani et Benkhaldoun divisent les Marocains

Les ministres islamistes Lahbib Choubani et Soumia Benkhaldoun ont confirmé mercredi leurs fiançailles sur leurs pages Facebook respectives pour mettre fin à toutes les rumeurs, mais la véritable polémique ne fait que naître aujourd’hui.
Les fiançailles arrivées jusqu’en Espagne, où l’on parle de ce deuxième cas de polygamie au conseil du gouvernement marocain, après celui du ministre de la Justice Mustapha Ramid, également marié à deux femmes, divise les Marocains et la classe politique.
Yasmina Baddou, ancienne ministre de la Santé, est scandalisée. “Ce sujet est plus qu’une affaire de vie privée… . Une personnalité comme Soumia Benkhaldoun, ministre censée être un modèle, ridiculise la femme et accepte de devenir deuxième épouse… . Ce mariage est inacceptable”, a-t-elle déclaré à Goud.
Hakima El Haite, ministre déléguée chargée de l’Environnement, est elle solidaire avec le couple du gouvernement Benkirane. “Ce n’est pas mon affaire, cela ne concerne personne…”, dit-elle à la même source.
Sur les réseaux sociaux, les Marocains ont réagi de différentes manières aux fiançailles des deux membres du gouvernement . Les uns considèrent que l’union de Choubani et Benkhaldoun va leur coûter leurs postes.
D’autres souhaitent beaucoup de bonheur aux nouveaux fiancés. Tandis que certains se demandent si Benkhaldoun partagera la même maison avec la première épouse de Choubani.
“Celui-là au moins il (Choubani) s’est marié, d’autres ministres préfèrent eux entretenir des maîtresses”. Dans un autre commentaire, un Marocain écrit : nos ministres se marient, par contre le président français François Hollande cache ses maîtresses au grand public…, (…) quel modèle voulez-vous que nous adoptions : débauche, polygamie ou hypocrisie ?”.
Un autre internaute s’est contenté lui de demander aux deux nouveaux fiancés de bien vouloir prévenir leurs fans sur les réseaux sociaux dès l’officialisation du mariage.
Mercredi Soumia Benkhaldoun et Lahbib Choubani ont confirmé leurs fiançailles sur leurs pages officielles sur Facebook. Le ministre chargé des relations avec le Parlement a toutefois nié l’information selon laquelle sa mère s’était opposée auparavant à son union avec une autre femme.
© Bladi.net

17 avril 2015

Laisser un avis ou un commentaire

Partager cet article MaghrebInfo

S'inscrire à la newsletter MaghrebInfo

Abonnez-vous à MaghrebInfo et recevez dans votre boite les dernières mises à jour du site, Entrer votre Email:

Ne pas oublier de confirmer votre inscription en cliquant sur le lien reçu par email