Le Maroc se dotera d’une chaîne logistique plus compétitive

Il s’agit d’un nouveau grand chantier lancé au Maroc, celui de la logistique afin de renforcer la compétitivité du royaume sur la scène économique internationale. Cette stratégie d’envergure a été présentée hier au roi Mohamed VI sur le site de la nouvelle zone de Zénata (Mohammedia).
L’objectif, faire baisser les coûts du transport de marchandises grâce une chaîne logistique plus compétitive. Un partenariat public-privé pour un investissement de 116 milliards de dirhams (plus de 10,5 milliards d’euros) sur les 20 prochaines années.
Une enveloppe qui va permettre la mise en place d’un réseau national de zones logistiques (70 au total). Des zones implantées à proximité des bassins de production, de consommation et des points d’import-export. Ce qui doit permettre de dynamiser et de faciliter le transport de marchandises tous secteurs confondus avec des objectifs chiffrés. La part des coûts de la logistique dans le PIB devrait diminuer de 5 %. Ce qui contribuera aussi à accélérer la croissance économique d’un demi point par an pendant 10 ans.
Un grand chantier et à la clé des milliers d’emplois créés. Il va falloir aussi former les marocains aux techniques les plus modernes de logistique. Il s’agit donc, indiquait hier le ministre marocain des transports Karim Ghellab, de rendre le Maroc encore plus compétitif sur le plan international. Une Agence national du développement de la logistique sera créée pour mettre en œuvre cette stratégie qui s’inscrit aussi dans une logique de développement durable, puisqu’en réorganisant et en rationalisant cette filière on va aussi réduire son impact sur l’environnement en terme notamment de CO2.

Laisser un commentaire à propos de l'article- Merci de noter que ce n'est pas un site où mettre vos CV et informations personnelles.