La crise libyenne après les raids aériens de la coalition

Elles sont « victorieuses », les frappes de la coalition internationale en Libye, selon le Pentagone. Ce dimanche soir, des explosions violentes ont été entendues à Tripoli. Le régime libyen a annoncé dans la soirée un nouveau cessez-le-feu immédiatement violé, selon les américains.
Les frappes aériennes ont apparemment stoppé les forces loyalistes de Kadhafi qui n’avancent plus vers Benghazi.
Benghazi, la région du fief des insurgés a été survolée ce dimanche par une quinzaine d’avions français mais n’ont pas ouvert le feu. Le porte-avions Charles-de-Gaulle est parti lui de Toulon, il atteindra les côtes libyennes normalement ce lundi.
Le colonel Kadhafi lui a promis une « longue guerre aux croisés », affirmant que tous les libyens étaient prêts à « mourir en martyrs ».
Des critiques se font entendre dans la communauté internationale, le secrétaire général de la Ligue Arabe notamment a condamné les raids aériens non ciblés. Moscou appelle la coalition à cesser l’usage de la force de manière non sélective pour ne pas faire de victimes civiles.

Laisser un commentaire à propos de l'article- Merci de noter que ce n'est pas un site où mettre vos CV et informations personnelles.