La Chine premier fournisseur de l’Algérie en 2014

La France n’a pas réussi en 2014 à reconquérir la place de premier fournisseur de l’Algérie, ravie pour la première fois par la Chine l’année précédente, selon des données publiées le 21 décembre par le Centre national de l’informatique et des statistiques des Douanes (Cnis).
Avec 7,44 milliards de dollars, l’empire du Milieu conserve la première place de fournisseur du plus grand pays du Maghreb, devant la France (5,89 milliards), l’Espagne (4,60 milliards), l’Italie (4,54 milliards) et l’Allemagne (3,44 milliards).
La France s’efforce depuis 2013 de reprendre sa place de premier fournisseur de l’Algérie qu’elle a occupée pendant un demi-siècle. «La France tient à rester le premier partenaire économique de l’Algérie qui n’est pas un marché mais bel et bien partenaire», avait ainsi déclaré l’été dernier son ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius. Les cinq principaux clients de l’Algérie ont été l’Espagne (8,38) milliards de dollars), l’Italie (7,59 milliards), la France (5,89 milliards), la Grande-Bretagne (5,11 milliards) et les Pays-Bas (4,45 milliards).
Les exportations de l’Algérie ont atteint 58,67 milliards de janvier à fin novembre 2014, contre 59,07 milliards au cours de la même période de l’année dernière, soit une légère baisse de 0,68%. Les importations se sont établies à 53,29 milliards de dollars sur les onze premiers mois de l’année en cours, contre 50,19 milliards durant la même période de l’année écoulée.
L’excédent commercial est tombé à 5,37 milliards de dollars sur les onze premiers mois de 2014, en baisse de 39,4% sur un an, en raison notamment de la chute des prix du pétrole.
© Agence ecofin

Laisser un commentaire à propos de l'article- Merci de noter que ce n'est pas un site où mettre vos CV et informations personnelles.