Italie: Démission de Renzi

Il avait fait du référendum sur la réforme constitutionnelle un enjeu personnel. Matteo Renzi a été contraint de reconnaître son échec, dimanche 4 décembre, après le rejet massif de son projet par les électeurs italiens. Les premières projections créditent de près de 60 % le non au texte soutenu par le chef du gouvernement. La participation est estimée à plus de 68 %.

  • « L’expérience de mon gouvernement s’arrête ici »

Comme il l’avait promis avant ce scrutin, le chef du gouvernement, âgé de 41 ans, arrivé au pouvoir en février 2014, a annoncé, peu après minuit, qu’il quittera ses fonctions. « L’expérience de mon gouvernement s’arrête ici », a ainsi déclaré le président du Conseil dans une allocution télévisée.

Le chef de file du centre gauche italien, qui a dit assumer la pleine responsabilité de sa défaite « extraordinairement claire », a précisé qu’il réunirait son gouvernement lundi après-midi et qu’il remettrait sa démission au président de la République, Sergio Mattarella. Celui-ci aura deux options : confier à M. Renzi, ou à une autre personnalité de la majorité, la charge de former un nouveau gouvernement ou de convoquer des législatives anticipées.

  • Appel des opposants à la tenue d’élections anticipées

Plusieurs partis, dont la Ligue du Nord et le Mouvement Cinq Etoiles (M5S), ont déjà réclamé la tenue d’élections. Celles-ci ne pourront toutefois pas avoir lieu avant une réforme de la loi électorale en vigueur à la Chambre des députés. Dès cette semaine, un gouvernement technique – comme l’Italie en a déjà connu plusieurs – devrait être nommé. Le futur président du Conseil, le cinquième en cinq ans, sera censé mettre au point ce nouveau code.

www.lemonde.fr

5 décembre 2016

Laisser un avis ou un commentaire

Partager cet article MaghrebInfo

S'inscrire à la newsletter MaghrebInfo

Abonnez-vous à MaghrebInfo et recevez dans votre boite les dernières mises à jour du site, Entrer votre Email:

Ne pas oublier de confirmer votre inscription en cliquant sur le lien reçu par email