Inondations, intempéries : où en est-on ?

“La situation reste tendue”, a déclaré jeudi 2 juin Manuel Valls. Depuis le centre opérationnel de gestion interministériel de crise à Paris, le Premier ministre a fait part des “inquiétudes” dans ‘”plusieurs secteurs” sur le front des inondations, alors que l’évacuation du centre de Longjumeau, en Essonne, a commencé.

“La situation reste tendue, difficile dans plusieurs secteurs. Je pense notamment à l’Île-de-France, et plus particulièrement aux départements de la Seine-et-Marne et de l’Essonne”, avec une “situation aiguë et à venir à Longjumeau”, dans ce dernier département, a déclaré le Premier ministre depuis le Centre opérationnel de gestion interministériel de crise à Paris.

Il avertit que “près de deux mille personnes devraient être évacuées” à Longjumeau et, “dans une moindre mesure”, à Corbeil-Essonnes. “Nous avons encore de nombreuses inquiétudes”, souligne le chef du gouvernement.

Depuis Nemours (Seine-et-Marne), où il s’est rendu dans la matinée, le Premier ministre a annoncé la mise en place d’une “fonds exceptionnel de soutien” pour les collectivités territoriales touchées. “Mon message est un message de solidarité pour les habitants, pour nos compatriotes. C’est un message aussi de vigilance, dans ces moments-là, alors qu’il pleut toujours, que la crue de la Seine est loin d’être terminée”, a déclaré le Premier ministre dans la commune frappée par de graves inondations. “Il faut être extrêmement prudent”, a-t-il souligné, même si le Loing a amorcé une décrue. “Nous pouvons considérer que dans le Nord-Pas-de-Calais et dans l’Est de la France les choses sont totalement maîtrisées, mais dans la région Centre, et ici dans la région Île-de-France, la situation reste extrêmement tendue, difficile”, a-t-il averti.

“Bien sûr toutes les procédures de catastrophe naturelle doivent être engagées pour que dès le Conseil des ministres de mercredi prochain nous puissions les mettre en oeuvre, les engager”, a déclaré le Premier ministre. Il a annoncé également la mise en place d’un “fonds exceptionnel de soutien pour les collectivités territoriales, parce qu’elles vont avoir besoin d’un soutien”. “L’épisode pluvieux n’est pas terminé”, a mis en garde Manuel Valls. “Les prévisions de Météo France nous appellent à la vigilance, bien sûr sur le département de l’Essonne, sur les départements de la région Île-de-France, et bien sûr également sur Paris”.

PANNE D’ÉLECTRICITÉ À LONGJUMEAU
De fait, les inondations sont loin d’être terminées, et progressent même dans certaines zones. Jeudi matin, seule la Seine-et-Marne était toujours en vigilance rouge, tandis que l’Essonne a été placée en vigilance orange. Cinq autres départements sont également en vigilance orange : Loiret, Indre-et-Loire, Cher, Loir-et-Cher, Indre.

Le centre-ville de Longjumeau, commune de 22.000 habitants, est totalement inondé et “l’eau atteint par endroits plus de 1,30 m voire 1,50 m”, a indiqué à l’AFP la maire Sandrine Gelot (Les Républicains – LR). “L’eau est montée très vite, elle nous a tous surpris”, a-t-elle par ailleurs déclaré sur iTélé. “Aujourd’hui, il faut bien se rendre compte que c’est au moins pour 48 à 72 heures que nous allons être dans cette situation critique. La plus grosse difficulté vient en fait du problème de l’électricité. Il n’y a plus d’électricité”, a-t-elle expliqué.

Orange.fr

 

2 juin 2016

Laisser un avis ou un commentaire

Partager cet article MaghrebInfo

S'inscrire à la newsletter MaghrebInfo

Abonnez-vous à MaghrebInfo et recevez dans votre boite les dernières mises à jour du site, Entrer votre Email:

Ne pas oublier de confirmer votre inscription en cliquant sur le lien reçu par email