Hillary Clinton en Algérie • Court séjour et agenda chargé

Les changements politiques dans le monde arabe et la lutte contre le terrorisme au centre de la visite d’Hillary Clinton en Algérie ce samedi. La secrétaire d’Etat américaine s’est entretenue avec le président Bouteflika avant de s’envoler pour le Maroc.
Trois pays maghrébins dans la même journée pour Hillary Clinton, Tunisie, Algérie et Maroc, avec cette déclaration générale “Les peuples du Maghreb ont besoin et méritent de pouvoir décider pour eux-mêmes”. La secrétaire d’Etat américaine était samedi matin à Tunis, elles ‘est entretenue avec le président Marzouki à qui elle a promis l’aide de Washington pour reconstruire l’économie et aider au renforcement de la démocratie tunisienne.
Puis Hillary Clinton s’est rendue en Algérie, elle a parlé avec son homologue Mourad Medelci puis avec le président Bouteflika. Au programme, les réformes politiques, les changements dans le monde arabe et la lutte antiterroriste.
Une courte visite et un agenda chargé pour Hillary Clinton à Alger. C’est sa première visite en Algérie depuis sa venue aux affaires, elle s’est imposée un rythme rapide. Discussions avec le président Bouteflika, entretien avec Mourad Medelci, rencontre avec la société civile et des universitaires, petite déclaration de presse puis dîner avec le chef d’Etat algérien. En tout, 5 heures de séjour algérois seulement.
Selon Hillary Clinton, les Etats-Unis sont prêts à suivre l’Algérie dans les réformes politiques. Elle n’a pas caché l’intérêt de son pays pour les élections législatives de mai prochain et a proposé une aide technique pour réussir le scrutin. L’idéal pour Hillary Clinton et que le gouvernement rende compte à la population, que la société civile travaille librement et que le secteur privé participe réellement à la vie économique en Algérie. “Les peuples du Maghreb ont besoin et méritent de décider pour eux-mêmes”, a-t-elle déclaré.
Les résultats de la récente réunion de Rabat des MAE du Maghreb et le rapprochement entre l’Algérie et le Maroc ont également été discutés par la chef de la diplomatie américaine avec des responsables algériens.
Hillary Clinton a abordé aussi l’insécurité au Sahel notamment la rébellion du nord du Mali, la lutte contre le terrorisme et le crime transfrontalier, ainsi que la situation en Syrie et en Libye.

26 février 2012

Laisser un avis ou un commentaire

Partager cet article MaghrebInfo

S'inscrire à la newsletter MaghrebInfo

Abonnez-vous à MaghrebInfo et recevez dans votre boite les dernières mises à jour du site, Entrer votre Email:

Ne pas oublier de confirmer votre inscription en cliquant sur le lien reçu par email