France: Rachida Dati, tombée en disgrâce, quittera le gouvernement

La ministre française de la Justice Rachida Dati, sera candidate aux élections européennes de juin, ce qui entraînera automatiquement son départ du gouvernement au printemps.

Rachida Dati sera numéro 2 sur la liste européenne menée par Michel Barnier

Rachida Dati sera numéro 2 sur la liste européenne menée par Michel Barnier

La ministre française de la Justice Rachida Dati, tombée en disgrâce après avoir longtemps incarné l’ouverture de la politique aux minorités, sera candidate aux élections européennes de juin, ce qui entraînera automatiquement son départ du gouvernement au printemps.

Rachida Dati figurera en deuxième position d’une liste du parti majoritaire UMP (droite) conduite en région parisienne (Ile de France) par le ministre de l’Agriculture, Michel Barnier, ont annoncé vendredi des responsables du parti.

Le parti du président Nicolas Sarkozy a fait savoir que les ministres candidats aux européennes devraient quitter leurs fonctions en mai au plus tard. Une fois élue, Rachida Dati devra siéger à Bruxelles et à Strasbourg, selon le vœu présidentiel.

« Ce tandem combine technicité et popularité », a estimé un responsable du  parti UMP. Interrogée vendredi sur cette candidature, la jeune ministre de 43 ans s’est néanmoins refusée à tout commentaire.

Car son départ du gouvernement apparaîtra inévitablement comme la confirmation de la disgrâce de cette magistrate de formation, issue d’une modeste famille maghrébine, et venue à la politique dans le sillage de Nicolas  Sarkozy. Fille d’un maçon marocain et d’une mère au foyer algérienne, son ascension reflétait la volonté du président français de renouveler la politique française, depuis son élection en mai 2007.

Jamais personnalité issue de l’immigration n’avait occupé des fonctions aussi importantes dans un gouvernement français.

Rachida Dati a d’abord été l’une des protégées de Nicolas Sarkozy, apparaissant en particulier à plusieurs reprises dans son entourage amical.

Elle a aussi été élue en mars 2008 maire de l’un des plus chics arrondissements de Paris. Mais son action à la tête du ministère de la Justice lui a valu de nombreuses critiques et la méfiance du monde judiciaire pour ses méthodes jugées « cassantes » et pour la manière dont elle a défendu ses projets, comme la  réforme de l’organisation des tribunaux. Très récemment, c’est sa grossesse qui a alimenté toutes les rumeurs. Rachida Dati a accouché, le 2 janvier, d’une petite Zohra, ne prenant que cinq jours de repos et effectuant une sortie de la maternité très médiatisée. Mais  l’identité du père de l’enfant n’a pas été annoncée.

D’après AFP

Laisser un commentaire à propos de l'article- Merci de noter que ce n'est pas un site où mettre vos CV et informations personnelles.