Flottille pour Gaza • L’Algérie appelle à la libération de ses 32 ressortissants

Le gouvernement algérien, qui suit de “très près” la situation des 32 ressortissants algériens qui étaient à bord de la flottille de la paix pour Gaza et qui sont détenus en Israël, a appelé à leur libération “immédiate” et “sans condition”, indique mardi un communiqué du ministère des Affaires étrangères (MAE). “Le gouvernement algérien suit de très près la situation des trente- deux (32) ressortissants algériens illégalement détenus en Israël à la suite de l’agression meurtrière contre la mission humanitaire de la “Flottille de la liberté” et appelle à leur libération immédiate et sans condition, conformément à la déclaration du Conseil de sécurité des Nations unies du 31 mai 2010″, souligne le MAE.
Dans ce cadre, le communiqué précise que “des contacts ont été établis avec les gouvernements de pays amis et les instances internationales compétentes ont été saisies pour s’assurer de la sécurité de nos ressortissants, arrêtés dans les eaux internationales dans le cadre d’une action illégale et inacceptable organisée par Israël en violation des règles et des principes du droit international, et pour rappeler l’impératif absolu de garantir leur dignité, leur intégrité physique et leur retour sains et saufs dans leur patrie”.

Les membres de la délégation algérienne à la flottille de la liberté “en bonne santé”
Tous les membres de la délégation algérienne à bord de la “Flottille de la liberté” se trouvent en “bonne santé”, assurent nombre de personnalités de différentes nationalités après leur libération par les autorités israéliennes à l’issue de l’agression sauvage contre la flottille qui se dirigeait vers Gaza. “Les 32 membres de la délégation algérienne sont sains et saufs”, ont rassuré ces personnalités, indiquant toutefois qu’ils ont fait l’objet de maltraitance.
Plusieurs autres sources ont, par ailleurs, confirmé l’emprisonnement par les forces israéliennes, des membres de la délégation algérienne qui, ont-ils dit, sont “sains et saufs”, suite à l’agression contre la flottille humanitaire mondiale perpétrée lundi à l’aube dans les eaux internationales près des côtes de Gaza.
D’autre part, le député égyptien El Baltadji, libéré mardi a, lui aussi, confirmé au directeur du quotidien algérien “Echourouk”, que l’ensemble des Algériens qui prennent part à la flottille se “portent bien”.
© APS

1 juin 2010

Laisser un avis ou un commentaire

Partager cet article MaghrebInfo

S'inscrire à la newsletter MaghrebInfo

Abonnez-vous à MaghrebInfo et recevez dans votre boite les dernières mises à jour du site, Entrer votre Email:

Ne pas oublier de confirmer votre inscription en cliquant sur le lien reçu par email