Double veto russe et chinois sur la Syrie

Moscou et Pékin se sont opposées la nuit dernière au projet de résolution menaçant Damas de mesures ciblées en cas de poursuite des violences. La Chine dit vouloir respecter la souveraineté, l’indépendance et l’intégrité territoriale de la Syrie. La Russie de son côté avait qualifié d’inacceptable ces menaces de sanctions.
Le ministre français des affaires étrangères Alain Juppé évoque, ce matin, un triste jour pour les syriens et le Conseil de sécurité.
Les Etats-Unis eux se sont dit furieux. Pour Washington, c’est un « défi moral qui a été perdu ». « La faute à des pays qui préfèrent vendre des armes au régime syrien », ajoute encore le département d’Etat américain.

Laisser un commentaire à propos de l'article- Merci de noter que ce n'est pas un site où mettre vos CV et informations personnelles.