Cellule terroriste au Maroc: 13 personnes arrêtées

Le Préfet de Police, directeur du Bureau Central d’Investigations Judiciaires , M. Abdelhak Khiame a affirmé, hier à Salé, que treize individus ont été arrêtés dans le cadre du démantèlement de la cellule terroriste dimanche dans plusieurs villes du Royaume.
Lors d’un point de presse avec les médias nationaux et internationaux, M. Khiame a ajouté que l’enquête préliminaire avec les prévenus a permis de dévoiler leurs plans terroristes et la saisie, dans une planque préparée par les membres de ce réseau à Agadir, d’armes à feu et d’une grande quantité de munitions.
M. Khiame a fait savoir que les membres de cette cellule se faisaient dénommés “L’Etat islamique dans le Maghreb extrême”. Il précise aussi qu’ils s’apprêtaient à commettre un projet terroriste dangereux visant à porter atteinte à la sécurité et à la stabilité du Royaume.
Le directeur du BCIJ a de même relevé que les investigations ont confirmé l’implication des membres de ce réseau, qui avaient prêté allégeance au prétendu “calife” de l'”l’Etat islamique”, dans le recrutement et l’envoi de jeunes marocains pour rallier les rangs de cette organisation terroriste dans la région irako-syrienne.
Agés entre 19 et 37 ans, les prévenus recevaient des financements de l’étranger, a souligné M. Khiame précisant que les armes saisies provenaient du préside occupé de Sebta.
Détaillant les objets saisis, il a fait savoir qu’il s’agit de 6 pistolets automatiques de différents calibres (7.65 et 9 mm), 8 ordinateurs qui seront analysés par le laboratoire de la police scientifique et technique, 2 disques durs d’ordinateurs, des modems 3g et des clés USB, 18 téléphones portables, 14 puces GSM, des jumelles, un appareil photographique et des CD et DVD.
M. Khiame a par la même occasion souligné que cette opération, qui s’inscrit dans le cadre des efforts proactifs visant à faire face aux menaces terroristes, a permis l’arrestation de ces terroristes présumés dans les villes d’Agadir, Tanger, Laâyoune, Boujaad, Tiflet, Marrakech, Taroudant, Ain Harouda et Laâyoune orientale.
D’après M. Khiame, les membres de ce réseau planifiaient de mener des attaques contre des éléments sécuritaires pour s’emparer de leurs armes de fonction afin de les utiliser dans l’exécution de leur plan criminel.
Lors ce même point presse, un bilan des opérations du bureau central des investigations judiciaires a été communiqué. Entre 2002 et 2015, les opérations du BCIJ ont permis le démantèlement de 132 cellules terroristes.
Ce même bilan précise que 2.720 individus ont été arrêtés et 276 attentats ont été déjoués.
Autre chiffre révélé celui des marocains ayant rejoint les rangs de groupes terroristes. Ils sont 1354, un chiffre auquel il faut ajouter 185 femmes parties avec 135 enfants.
© Medi1 avec Agences

24 mars 2015

Laisser un avis ou un commentaire

Partager cet article MaghrebInfo

S'inscrire à la newsletter MaghrebInfo

Abonnez-vous à MaghrebInfo et recevez dans votre boite les dernières mises à jour du site, Entrer votre Email:

Ne pas oublier de confirmer votre inscription en cliquant sur le lien reçu par email