Bilan économique de la visite de Nicolas Sarkozy en Algérie

A l’occasion de la visite de Nicolas Sarkozy en Algérie, plusieurs entreprises françaises, dont Total, Gaz de France et Alstom, ont engrangé aujourd’hui des contrats représentant près de 5 milliards d’euros.
La France et l’Algérie ont également conclu un accord sur «l’utilisation et le développement de l’énergie nucléaire à des fins pacifiques», le premier de cette envergure conclu par Paris avec un pays arabo-musulman. Cet accord concerne la recherche fondamentale, les transferts de technologie, la formation, la production d’électrité, ainsi que la prospection et l’exploitation de l’uranium.

Les contrats signés concernent également la pétrochimie, le gaz naturel et l’énergie. Le groupe pétrolier français Total a annoncé avoir conclu un contrat avec le groupe algérien Sonatrach pour le lancement d’un complexe pétrochimique à Arzew (ouest de l’Algérie), pour un montant de l’ordre de trois milliards de dollars.

Pour sa part, le groupe français Gaz de France (GDF) a conclu un accord, toujours avec Sonatrach, pour prolonger ses contrats d’approvisionnement en gaz naturel liquéfié (GNL) jusqu’en 2019, a annoncé GDF. «Cet accord va permettre à Gaz de France de sécuriser une large part des approvisionnements de la France jusqu’en 2019.»

Commentaires

  1. aress a écrit :

    eh oui encor L’algerie au moin la france ci ou se trouve le pongnos alger la carte maitrsse vive la france et l’algerie

    Voir ce commentaire

Laisser un commentaire à propos de l'article- Merci de noter que ce n'est pas un site où mettre vos CV et informations personnelles.