Bac 2014 au Maroc sous haute surveillance

Ce 10 juin est le D-day, le jour J, pour les aspirants bacheliers au Maroc. Ils ont débarqué en masse dans les salles d’examen ce mardi matin. Un peu plus de 500000 candidats pour des épreuves du bac 2014 au Maroc sous très haute surveillance.
Il va falloir faire attention pour surveiller les quelques 502000 candidats qui se présentent pour le bac cette année, toutes filières confondues, et plusieurs mesures ont été prises :

Bac 2014 au Maroc

Bac 2014 au Maroc

La première mesure est la mise en place – comme demandé par le ministre marocain de l’éducation – d’un système de brouillage des réseaux télécoms dans les salles d’examen. Un meilleur moyen pour empêcher que les élèves ne cèdent à la tentation de tricher par téléphone. Il faut dire que les fraudeurs ne rechignent pas la tache dès qu’il s’agit de trouver un moyen de tromper les correcteurs et les surveillants.
Au grands mots les grands moyens ! Des équipes de la DGSN ont ainsi été dépêchées en renfort pour sécuriser le transport et la distribution des épreuves du bac au Maroc.
En plus de la traditionnelle armée de fonctionnaires déployées pour veiller au grain dans les salles de classes, 50000 contrôleurs sont mobilisés cette année 2014.
Rappelons au passage que la fraude au baccalauréat au Maroc est un exercice périlleux passible de peines allant jusqu’à l’emprisonnement. Mais dans l’ensemble, tout devrait bien se passer pour les candidats jusqu’à jeudi dernier jour des épreuves, avec pour récompense, le droit de regarder tranquillement le Mondial-2014 à la télévision. En tout cas, jusqu’à la note des résultats du bac le 25 juin prochain. Pour les malchanceux, il faudra ensuite se remobiliser pour les rattrapages prévus en tout début du ramadan.

Laisser un commentaire à propos de l'article- Merci de noter que ce n'est pas un site où mettre vos CV et informations personnelles.