Arrestation des assassins des 4 touristes français en Mauritanie

Nouveaux développements dans l’enquête sur l’assassinat il y a trois semaines en Mauritanie de quatre touristes français, deux des trois meurtriers ont été arrêtés hier en Guinée Bissau.
Deux des trois assassins présumés des quatre touristes français tués en Mauritanie il y a trois semaines ont avoué les meurtres, il s’agit de deux mauritaniens considérés comme proches de l’ex GSPC algérien, ils ont été arrêtés en Guinée Bissau alors qu’ils s’apprêtaient selon les enquêteurs à repartir pour l’Algérie.

Les aveux de deux des trois assassins présumés des touristes français, tués le 24 décembre dernier en Mauritanie ont permis de lever le voile sur leur véritable identité, confirmant leur appartenance a un groupe d’extrémistes proche d’Al Qaida, il s’agit de deux jeunes mauritaniens connus des milieux policiers en Mauritanie, l’un d’eux avait été arrêté en novembre 2006 pour appartenance à un groupe terroriste, la police mauritanienne l’accusait d’avoir subi des entraînements militaires dans les maquis du Groupe Salafiste pour la Prédication et le Combat (le GSPC algérien), il avait même en charge le recrutement et l’envoi de jeunes mauritaniens pour combattre en Somalie, le second suspect a été plusieurs fois interpellé par la police mauritanienne pour les mêmes accusations sans toutefois être jugé, les deux hommes ont avoué avoir tuer les touristes français et ne regrettent pas d’avoir assassiner ceux qu’ils qualifient d’infidèles et alliés des américains, ils se disent même prêts a réitérer les mêmes faits s’ils en aurons encore l’occasion. Des aveux sans détour ni remords selon la police bissau-guinéenne et qui avaient permis de boucler les interrogatoires dans les délais les plus brefs en attendant une procédure d’extradition vers la Mauritanie prévue dans les prochaines heures.

Et en réaction aux différentes attaques qui ont visé le pays au cours des dernières semaines, des milliers de mauritaniens ont manifesté à Nouakchott ainsi que dans plusieurs villes du pays, l’appel avait été lancé par la quasi totalité des partis politiques toutes tendances confondues.

Laisser un commentaire à propos de l'article- Merci de noter que ce n'est pas un site où mettre vos CV et informations personnelles.