Algérie/Egypte : Coopération bilatérale

algérieegypte.png

L’entretien entre les deux ministres a porté sur l’évaluation des relations de coopération entre l’Algérie et l’Egypte qui doivent être renforcées selon M. Temmar « tant par l’investissement égyptien en Algérie que par l’investissement algérien en Egypte », ajoute le communiqué.
La coopération bilatérale, a précisé M. Temmar « connaîtra une amélioration qualitative avec la mise en oeuvre et l’optimisation de l’ensemble des accords et mémorandums déjà conclus dans plusieurs domaines d’activité et la tenue régulière des travaux des comités techniques bilatéraux ».
Le ministre s’est félicité de la hausse du volume d’échanges commerciaux et des investissements engagés par les promoteurs égyptiens en Algérie notamment dans les télécommunications, le ciment, le médicament et l’électronique, les plaçant en tête de liste des investisseurs arabes en Algérie, selon le Mipi. pour promouvoir cette coopération, M. Temmar a précisé que les autorités des deux pays « sont appelées à faciliter davantage l’acte d’investir dans les secteurs productifs et favoriser un meilleur climat de compétition », indique encore la même source. Selon le ministre, « les obstacles constatés seront levés avec l’instauration de la zone Arabe de libre échange ». Pour sa part, le ministre égyptien s’est dit « satisfait de la dynamique d’échanges et d’investissements, appelée à se diversifier dans un proche avenir ».
Les deux ministres ont présidé dimanche la cérémonie de signature de l’accord portant ouverture du capital de la cimenterie de Zahana (Mascara) au profit du groupe égyptien ASEC.

– Le ministre de l’Aménagement du Territoire, de l’Environnement et du Tourisme, M. Chérif Rahmani, a reçu, le ministre égyptien pour le Développement de l’investissement, M. Mahmoud Safouet Mahieddine.
L’entretien a porté sur l’état des relations entre les deux pays et les perspectives de développement, notamment les opportunités d’investissement dans les domaines des villes nouvelles et des pôles de compétitivités, indique le ministère, dans un communiqué.

– Le ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, M. Boudjemâa Haïchour, a reçu également le ministre égyptien pour le Développement de l’investissement.
L’audience s’est déroulée en présence du président du conseil de l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications, du P-DG d’Algérie Télécom, de l’ambassade de l’Egypte à Alger et du représentant de la société Egypte Télécom, ajoute la même source. La rencontre a été l’occasion pour M. Haïchour de « présenter les axes du développement du secteur à la suite de la réforme engagée par la loi 2000/03 » et de « donner un aperçu sur le cyber parc de Sidi Abdellah et des possibilités d’investissements offertes aux entreprises égyptiennes », souligne le communiqué.
A cet égard, le ministre a mis en exergue l’importance des investissements réalisés en Algérie par la société Orascom Télécom Algérie. La coopération entre les deux pays a été abordée par les deux parties qui ont évoqué également « les possibilités de les consolider grâce aux liens d’amitié et de fraternité qui lient les présidents algérien et égyptien », a-t-on ajouté.

– Le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, M. Noureddine Moussa, s’est entretenu aussi avec le ministre égyptien de l’Investissement sur les opportunités d’investissement qu’offre le marché algérien du Bâtiment, indique un communiqué de son ministère.
L’hôte de l’Algérie, qui était accompagné d’une délégation d’hommes d’affaires de son pays, a eu droit à un exposé de M. Moussa sur le programme quinquennal de construction de logements et les programmes complémentaires, notamment ceux relatifs à la résorption de l’habitat précaire, avant d’exprimer la volonté des entreprises égyptiennes de contribuer à la réalisation de ce gigantesque programme, selon la même source.
De son côté, ajoute le communiqué, M. Moussa a proposé à son hôte d’organiser dans les prochains jours à Alger des rencontres entre des entrepreneurs égyptiens et les représentants de son ministère en vue de formaliser la participation d’entreprises égyptiennes à la réalisation en Algérie de programmes de construction de logements, en particulier.
Quasiment absente du secteur de la construction, l’Egypte est l’un des plus importants investisseurs étrangers hors hydrocarbures en Algérie, notamment dans les télécommunications, le dessalement de l’eau de mer, la sidérurgie et l’industrie du ciment.

– Le ministre du Commerce, M. El Hachemi Djaaboub, a reçu également, M. Mahmoud Safouet Mahieddine avec lequel il a passé en revue les relations commerciales entre les deux pays
Les deux parties ont souligné la nécessité « de renforcer les relations bilatérales et de les développer au mieux des intérêts des deux parties ». Evoquant le secteur de l’investissement, M. Djaâboub a exprimé sa satisfaction du niveau et de la qualité des investissements égyptiens en Algérie soulignant la nécessité de les consolider compte tenu des moyens dont dispose l’Algérie.
Pour sa part, le responsable égyptien a relevé « l’intérêt qu’accordent le gouvernement et les hommes d’affaires égyptiens à l’investissement en Algérie » soulignant « la nécessité de faciliter les missions des investisseurs égyptiens ».
Les deux parties ont convenu, dans le cadre des relations régionales et multilatérales, de la nécessité de la coordination et de la concertation pour assurer le succès de la zone arabe de libre échange soulignant le soutien de l’Egypte à l’Algérie pour son adhésion à l’OMC.

El moujahid

Laisser un commentaire à propos de l'article- Merci de noter que ce n'est pas un site où mettre vos CV et informations personnelles.