Algérie : Bouteflika fait sa communication sur le conflit Israélo-palestinien

Alors que le conflit armé entre Israël et le Hamas a repris de plus belle, le président algérien, Abdelaziz Bouteflika, semble y avoir trouvé un terreau fertile pour sa communication.
Le chef de l’Etat, malade, ne s’est plus montré en public depuis le jour de la Fête nationale, le 5 juillet dernier, constate Radio France international. Pourtant, Abdelaziz Bouteflika a multiplié les communiqués sur la situation à Gaza.
La dernière sortie présidentielle remonte au 15 août dernier. Abdelaziz Bouteflika a dit sa solidarité aux populations de Gaza. Les Algériens sont invités à être solidaires des Palestiniens, car il s’agit d’un « devoir moral et humanitaire ». La présidence de la République d’Algérie avait déjà annoncé un don de 25 millions de dollars américains à la Palestine, soit un peu plus de 2 milliards de dinars algériens. Recommandation a été faite d’observer une minute de silence dans toutes les administrations du pays, en hommage aux victimes palestiniennes.
Paradoxalement, le président Bouteflika est resté muet sur le crash de l’avion d’Air Algérie, le 24 juillet, qui a fait 118 morts. Il n’a rien dit également sur le séisme qui a secoué la capitale, Alger, le 1er août ; faisant 6 morts et 420 blessés.
A l’évidence, la présidence algérienne semble plus intéressée par le conflit israélo-palestinien qui ne laisse guère indifférent l’opinion publique en Algérie. Dès le début des frappes israéliennes, d’importants stocks de médicaments ont été récoltés et envoyés en Palestine. Des associations ont lancé des appels au don. La présidence de la République semble jouer sur cette fibre sentimentale, disent plusieurs observateurs politiques.
© Agence Ecofin

Laisser un commentaire à propos de l'article- Merci de noter que ce n'est pas un site où mettre vos CV et informations personnelles.