Algérie • Boubekeur Benbouzid annule les vacances scolaires

C’est une bien mauvaise nouvelle pour les écoliers, collégiens et lycéens en Algérie ; à en croire le quotidien El Watan, le ministre algérien de l’éducation a signé un arrêté qui annule les vacances scolaires de février, elles devaient débuter ce jeudi pour une semaine ; annulation aussi de la deuxième partie des vacances de printemps. Une situation bien difficile à vivre pour les élève algériens.Les élèves de l’enseignement primaire, moyen et secondaire en Algérie – ils sont au nombre de 8 millions – devront s’adapter autant qu’ils peuvent à la nouvelle situation. Ce qui n’a manqué de susciter la réaction des parents d’élèves qui se sont déjà plaints au début de l’année scolaire de la surcharge du travail dans les écoles et lycées algériens en raison du changement du week-end. Boubekeur Benbouzid, le ministre de l’éducation, remet en cause cette propre décision puisqu’il avait lui-même déjà déclaré que les élèves algériens devraient prendre plus de repos pour mieux assimiler les cours. Pour l’heure, le même ministre n’a donné aucune explication à la mesure d’annuler les vacances. Il y a donc une réelle volonté pour rattraper le retard induit par les grèves à répétition dans le secteur de l’éducation algérien depuis novembre 2009, un débrayage qui a duré 3 semaines.
Les syndicalistes algériens ont, à maintes reprises, lancé le refus le dialogue de la part des pouvoirs publics, les syndicats autonomes de l’éducation appellent à une autre grève nationale pour le mardi 16 février. Ils revendiquent entre autre une prise en charge réelle des dossiers des œuvres sociales et de la médecine du travail, le transfert du dossier du régime indemnitaire vers la commission ad hoc et le départ à la retraite après 25 ans de service effectif. Pas question pour les syndicats de remettre en cause le principe de la retraite anticipée. Les protestataires disent ne plus rester inactifs devant « la dégradation flagrante » du pouvoir d’achat de l’éducateur en général et du professeur de l’enseignement secondaire en particulier.

Commentaires

  1. yassine a écrit :

    les greves des pauvres enseignants qui souhaitent qq sous en plus pour vivre dans la dignité mais notre cher ministre c’est la langue de bois mais notre ministre est toujours la pour sacrifié davantages nos enfants et intimidé nos enseignants je souhaite sa démission
    mais c’est une mission impossible .et pourtant l’argent du petrole peut resoudre beaucoup de probleme au lieu d’etre gaspillé dans les panafricains les projets bidons
    pour UGTA monsieur said merci pour ton silence l’allah yarham ABDELHAK BENHAMOUDA

    Voir ce commentaire
  2. sonia a écrit :

    pourquoi un arrete ce n’est pas juste!il aurait fallu specifier que les etablissements grevistes devaient etre concernés par cette annulation!
    monsieur il y a des enfants inscrits dans des ecoles privées pour ne pas avoir a subir tous ces desagrements qui se retrouvent sanctionnés et fatigués!et puis vous annulez a la derniere minute nous avons progammé nos vacances :c’est quoi ce foutoir

    Voir ce commentaire

Laisser un commentaire à propos de l'article- Merci de noter que ce n'est pas un site où mettre vos CV et informations personnelles.