Alessandra Sublet dévoile ses projets sur TF1 et Europe 1

Le Parisien. Un mois qu’on ne vous a pas vue sur TF1. La spéciale Noël d’«Action ou Vérité» sera diffusée le 23 décembre, à 0h10. TF1 croit-il encore à ce programme ?
Alessandra Sublet :
Soyons clairs : «Action ou Vérité» n’est pas le succès espéré. Mais, après seulement neuf numéros, les audiences sont au niveau de «Vendredi tout est permis», qui existe depuis des années. Quand on a lancé «Action ou Vérité», ça devait être un talk-show avec des artistes mais aussi des politiques. Et je tenais à cet éclectisme. Avec le recul, je pense que ce n’est pas possible de l’installer un vendredi soir car les gens sont habitués au divertissement. Je suis moins à l’aise avec ce côté-là et je n’ai pas envie de faire ça. TF1 espérait des audiences supérieures, moi une ligne éditoriale différente. «Action ou vérité» reviendra en 2017 de façon événementielle, lors de la sortie d’un gros film de cinéma ou d’un événement.

La greffe avec TF1 est-elle plus difficile que prévue ?
Dans une carrière d’animateur, il y a des hauts et des bas. Je me suis mis un énorme challenge en reprenant la tranche la plus exposée sur Europe 1 et en arrivant sur la première chaîne d’Europe où les audiences sont scrutées chaque jour à la loupe. Mais, rassurez-vous, du côté de TF1, tous les signaux sont au vert. S’ils avaient voulu se séparer de moi ils l’auraient déjà fait !

Vous avez donc de nouveaux projets avec TF1 ?
Depuis un an, je travaille sur une collection d’émissions. Des portraits de personnalités dans la lignée de «Fais-moi une place» que j’avais fait sur France 5. Cette fois-ci, je ne visiterai pas leur maison mais je serai immergée dans leur univers : dans les loges d’un concert ou sur le terrain avec un sportif. On tourne le premier en janvier et ce sera diffusé en prime sur TMC.

«Je suis contente d’être associée au retour du théâtre sur TF1»

Les grands barnums, façon Fête de la musique ou lancement de l’Euro. C’est fini ?
Nikos le fait définitivement mieux que moi ! En janvier, je vais quand même faire le lancement d’une pièce de théâtre spécialement créée pour TF1 : «Folle Amanda», une pièce géniale de Barillet et Grédy. Michèle Bernier va reprendre en direct le rôle créé pour Jacqueline Maillan. Je présenterai le pré show. C’est un petit rôle mais je suis contente d’être associée au retour du théâtre sur TF1. C’est bien que la télévision le rende accessible au plus grand nombre.

TF1 a aussi un projet de divertissement dans la lignée de «The Voice» ou «Danse avec les stars». Je ne sais pas du tout ce que c’est mais apparemment ce sera un programme important. Ils m’ont demandé de le faire. Ils doivent me le présenter en détails et je verrais à ce moment-là si c’est fait pour moi ou pas !

Sur Europe 1, votre émission va être réduite de 30 minutes ?
La grille d’Europe 1 va bouger un peu à la rentrée, oui. J’avais hésité à accepter Europe 1 car le challenge était énorme. On savait très bien que la case était sinistrée et que on allait perdre une partie du public, notamment les fans d’Hanouna. À l’origine, j’avais proposé de faire une émission le matin. J’ai finalement signé le 16h30/18h. Après l’affaire Morandini, j’ai accepté de faire 30 minutes de plus. J’ai demandé à revenir aux horaires originels. J’adore la radio, mais je ne peux pas faire de miracle en à peine trois mois… J’espère qu’on va redorer le blason d’Europe qui en a besoin. Après c’est dur au quotidien mais ils me laisseront le temps. Comme un bon soldat, j’irai juste au bout. Mais je vous assure qu’on s’amuse à faire l’émission malgré tout !

Depuis votre départ de « C à vous », vous n’avez pas réussi à installer une émission. Jamais vous ne regrettez ce choix ?
Jamais ! Encore plus quand je vois qu’aujourd’hui le succès de l’émission est lié au fait qu’elle soit présentée par des journalistes, en phase avec l’info, ce qui n’est pas mon cas. Aujourd’hui, le constat n’est pas exceptionnel. Mais, avec le recul, Fais moi une place a cartonné sur France 5, France 2 n’a pas retrouvé les scores de la Tour Eiffel le mercredi soir et AOV n’est pas très éloigné des scores des talks les plus populaires ! J’ai connu des jours meilleurs mais je fais ce que j’aime. Je n’ai pas connu d’échecs meme si ça fait aussi partie de la carrière d’un animateur. Je suis une battante. Moi, allez savoir pourquoi, j’aime avoir les mains dans le cambouis : créer des nouveaux formats, de les vendre et de me battre pour les installer. C’est dans cet inconfort là que je me sens heureuse.

 

  leparisien.fr

15 décembre 2016

Laisser un avis ou un commentaire

Partager cet article MaghrebInfo

S'inscrire à la newsletter MaghrebInfo

Abonnez-vous à MaghrebInfo et recevez dans votre boite les dernières mises à jour du site, Entrer votre Email:

Ne pas oublier de confirmer votre inscription en cliquant sur le lien reçu par email